Catégories
Expressions Thérapie

Apparences I

Se relever d’une perte relationnelle est loin d’être une tâche simple tant les souvenirs du passé assiègent nos pensées et nous rappellent sans cesse des habitudes instaurées durant de longues années comme de vraies addictions.

Ombres et lumières

« Le corps humain ne pourrait bien n’être qu’une apparence. Il cache notre réalité. Il s’épaissit sur notre lumière ou sur notre ombre. La réalité c’est l’âme. A parler absolument, notre visage est un masque. Le vrai homme, c’est ce qui est sous l’homme ». V. Hugo

Être devenu l’ombre de soi-même, expression souvent utilisée pour décrire une perte de son éclat, de son élan, de sa force vitale. Est-ce une fin en soi ou plutôt une occasion de rebondir et de prendre un nouveau départ ?

Voyage intérieur

Se relever d’une perte relationnelle est loin d’être une tâche simple tant les souvenirs du passé assiègent nos pensées et nous rappellent sans cesse des habitudes instaurées durant de longues années comme de vraies addictions. S’interroger sur les raisons de la rupture en s’octroyant un long voyage intérieur peut-être bénéfique à tous les points de vue.

Réaliser que le désespoir est surtout lié à la perte des habitudes instaurées au fil des ans est parfois une grande découverte car on prends conscience que dans une relation amoureuse, chaque partenaire agit dans son intérêt propre. Les sentiments sont conditionnés par les satisfactions obtenues à travers la relation et si pour une raison ou une autre un besoin reste insatisfait, cela peut fortement lui nuire.

Vivre ensemble durant des années comme deux montagnes qui se touchent mais l’une ignorant le versant caché de l’autre. Les ombres bien que minimisées, fissurent malgré tout lentement mais sûrement les bases de la relation. Se blottir derrière les sentiments et se mentir à soi-même n’est jamais une bonne démarche en soi car nous détruisons à petit feu l’essence même de notre personnalité. Se contenter d’aller et d’être bien en apparence n’est pas une attitude positive dans une vie de couple car il y aura toujours un perdant dans l’histoire, c’est celui qui aura étouffé toutes ses ambitions et qui sera resté uniquement pour ne pas blesser l’autre.

Moments partagés

Comprendre qu’une vie à deux ne se fonde pas uniquement sur des sentiments, mais se nourrit de projets en communs, des loisirs et des amitiés partagés est le résultat de mon voyage intérieur. Cet itinéraire m’a permis de refaire surface, moi qui était submergée par mes contradictions, de tirer des leçons de mes erreurs et de prendre un nouveau départ. De l’ombre a jailli la lumière.

Par mamounebricole

Professionnelle de santé, c'est un choix qui s'est imposé car j'étais destinée pour cela et artiste peintre comme thérapeutique personnelle pour exorciser tous mes démons intérieurs. J'ai toujours admiré mes parents pour ce qu'ils étaient mais aussi pour leurs capacités à bricoler : j'ai combiné la créativité toute féminine de ma mère et celle toute masculine de mon père pour n'en faire qu'une, ce qui explique mon côté touche à tout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s