À propos

Maurice-M. Jackotin

Artiste autodidacte, peintre en parallèle d’une activité professionnelle de la santé, cet art est depuis des années la plus belle façon d’embellir mon parcours jalonné de bonnes expériences, mais également de fort traumatisantes.

Un long parcours jusqu’à nos jours

J’ai été longue à me décider pour le choix d’un métier. Je suis devenue professionnelle de santé presque par la force des choses, manière de concilier travail parce qu’il faut bien gagner sa vie, et mise au service de l’humain. Je n’ai jamais pu ériger de barrière protectrice entre la personne à soigner et moi et l’hypersensibilité à laquelle je suis sujette a subi bien des avaries qui m’ont laissé sur le carreau à maintes reprises.

Le dessin m’a toujours accompagné depuis l’enfance et je n’ai pas cessé de l’exercer à la sortie du primaire comme le font beaucoup d’enfants car c’était un mode d’expression beaucoup plus aisé pour moi que l’usage des mots. J’aurai pu m’inscrire aux Beaux-arts, mais j’avoue que cette pensée ne m’a même pas effleuré l’esprit durant mes jeunes années. Il m’a fallu atteindre le « burn out » dans mon activité de soins pour que se produise le déclic et que je prenne enfin la décision à 40 ans passés, de prendre des cours en dessin et peinture pour approfondir ma technique, et tant qu’à faire, j’ai choisi d’apprendre avec un maître de l’art.

Deux années d’apprentissage qui ont débuté en 2004 et une pratique qui ne s’est pas arrêtée depuis car elle m’ est devenue presque vitale ; il vaut mieux cette addiction là que fumer ou boire à outrance en plus que du bonus sur le plan santé mentale par l’équilibre instaurée par la pratique, c’est le refuge idéal pour me réparer.

Devenir entrepreneure artistique même sur le tard n’est que la suite attendue dans une vie bien remplie ou chaque décision est mûrement refléchie avant d’être mise en action. Je m’apprête à partager ma passion de la peinture en me formant à l’art-thérapie, une méthode de communication par l’art permettant aux personnes en difficultés de s’exprimer : c’est une autre forme du « prendre soin », en continuité avec ce que je fais depuis tant d’année.